Les bases d’une bonne organisation – Schéma Mental (partie 3)

Accrochez-vous chers minuteurs, dernière ligne droite !

Une fois le projet lancé (première partie) et la mise au point faite (deuxième partie), on applique ce que j’appelle la formule magique de l’organisation :

Situation globale x priorités – limites = besoins spécifiques.

Le résultat correspond à la stratégie d’organisation globale unique et propre à votre écosystème que vous devrez mettre en place.

Ainsi, pour la famille modèle, cela pourrait consister à la nécessité d’installer une routine préparation des repas en semaine à midi ou le soir car le weekend ils recevraient, et ménage le soir (limite de ne pas faire le ménage sur la pause déjeuner).

Concernant les enfants, il faudrait inclure dans l’organisation familiale des temps spéciaux pour eux le matin et le soir, une possibilité de garde si les deux parents étaient absents un samedi.

Cette famille aurait également besoin de prévoir du temps supplémentaire pour les trajets en vélo, et d’un matériel adapté avec entretien constant.

Le chien pourrait sortir dans le jardin mais aurait peut-être besoin de sorties et de visites chez le vétérinaire régulières.

pexels-photo-53918_unsplash

Et vous ?

Si vous avez procédé méthodiquement point par point, vous devriez avoir dressé un bilan très complet de votre situation, vos priorités et points faibles, faisant émerger des besoins spécifiques.

Peuvent s’en dégager alors des objectifs et des mini-objectifs:

  • Les objectifs sont des buts à long terme qui seront applicables sur toute la durée de votre méthode. Ils peuvent se diviser en deux catégories : les obligations, qui sont régies par vos priorités/limites et les potentialités, facilitées par la souplesse de votre méthode.

Par exemple, dans le premier objectif cité plus haut, la routine du ménage doit impérativement être faite en semaine et le soir (obligation) mais la préparation des repas peut-être faite indifféremment le midi ou le soir (potentialité).

  • Les mini-objectifs, quant à eux, sont ponctuels et peuvent évoluer dans le temps.

Pour terminer notre illustration, les temps consacrés aux enfants ne seront pas les mêmes d’une semaine sur l’autre, ni d’une durée égale. Idem pour les jours de garde exceptionnels, le temps de transport à vélo, ou la gestion du chien.

La prochaine étape

Comme on dit souvent, « le plus dur c’est de démarrer ».

Quand j’ai recommencé mon organisation, j’ai eu des difficultés à franchir cette première étape, mais une fois le bilan terminé, j’avais une réelle impression d’avancement.

Je ne sais pas si c’était le fait d’avoir posé les choses à plat ou d’avoir mis des mots sur ma situation et mes envies, mais j’ai vraiment senti que mes buts étaient désormais atteignables et pourraient s’inscrire de façon durable dans mon quotidien.

simson-petrol-110900

Vous aussi, vous voilà arrivés au bout du premier itinéraire, qui, je l’espère, vous a permis de faire le point sur votre situation et éclairé vos souhaits en matière d’organisation.

Vous avez maintenant défini une destination pour laquelle vous allez devoir trouver un chemin et un moyen de transport.

C’est justement cela que nous verrons dans le prochain article de ce dossier consacré aux bases d’une bonne organisation :

le Schéma Virtuel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s